OSER LA VULNÉRABILITÉ

Ici, lorsque je parle de vulnérabilité, je parle d’oser se montrer honnêtement dans ce que nous vivions, que ce soit de la peine, de la colère, de la peur, de l’impuissance, de l’infériorité, de la culpabilité, de la honte, du découragement, etc. Ça peut aussi être d’oser exprimer un besoin affectif: besoin que tu m’écoutes, besoin que tu me serres dans tes bras, besoin que tu sois à mes côtés durant ce moment difficile, besoin que tu me dises que tu m’aimes, besoin que tu reconnaisses mes qualités personnelles, etc. Comme vous pouvez le constater, oser se montrer vulnérable, c’est accepter de se montrer dans une certaine souffrance et d’oser la vivre face à l’autre. Que ce soit la souffrance d’une émotion ou l’humilité d’avoir à exprimer un besoin affectif, cela demande tout autant de courage. Personnellement, je pense que ce n’est pas tant de se montrer vulnérable face à l’autre qui nous dérange mais bien le fait de se sentir «petit», pour un instant, complètement abandonné dans un espace de non contrôle. L’humain a besoin de sentir qu’il a le contrôle et, le fait de se sentir «petit», pour un instant, le met mal à l’aise. 

Naturellement, il n’y a pas de hasard si j’écris sur la vulnérabilité. Je m’en suis défendue durant la majeure partie de ma vie. Mon faux besoin d’indépendance, de m’arranger toute seule, m’a amené à rester dans des défensives qui m’empêchaient de sentir ce que je vivais intérieurement et, par le fait même, m’empêchaient de me sentir pleinement vivante. Aujourd’hui, c’est plus facile pour moi d’oser cette vulnérabilité. Toutefois, sachez que pour y arriver, cela m’a demandé tout un travail sur moi. Ça m’a demandé du temps pour reprendre contact avec mon ressenti; du temps pour oser me montrer à une personne de confiance lorsque je souffrais; du temps pour me sentir en confiance avec mes propres émotions. Au début, mes émotions étaient souvent très confuses puisque j’en avais refoulées beaucoup et que j’avais tendance à rationaliser ce que je vivais. De plus, j’avais peur de la souffrance qui venait avec le fait de vivre mes émotions. C’est en les apprivoisant tranquillement que j’en suis arrivée à me faire confiance. Aujourd’hui, je suis profondément heureuse d’être enfin en contact avec moi-même. C’est ce qui fait que je me sens pleinement libre et vivante. 

 

Contact

AU COEUR DE L'ÂME Consultations via Skype et Messenger Facebook:JOSÉE BRISSETTE Thérapeute

Groupe Facebook: Flammes Jumelles et Amour véritable
Page Facebook: AU COEUR DE L'ÂME
brissettejosee@gmail.com